La communauté de communes du Val de Braye est une ancienne communauté de communes française, située dans le département de la Sarthe et la région Pays de la Loire.

 

On commence d’abord à l’eau !

Samedi profitez de la base de loisirs de Lavaré pour des activités nautiques en famille, entre amis ou en couple ! Rafraîchissez vous pendant ces fortes chaleurs d’été !!

 

Le midi on se fait plaisir ! C’est pas toujours les vacances !

Avec un bon petit resto à l’Hôtel d’Angleterre de Saint-Calais pour les épicuriens ! ou profitez de la bonne adresse du Relais du Chapeau Rouge à Vibraye pour régaler vos papilles avec une cuisine traditionnelle !

 

L’après-midi on reste à l’ombre !

Profitez de la fraîcheur de la forêt de Vibraye et partez à l’aventure en empruntant les sentiers pédestres ! Vous pouvez retrouver les boucles de randonnée en téléchargement en pdf sur le site de la mairie de Vibraye ou aux offices de tourisme de Vibraye et Saint-Calais.

 

Dimanche c’est VELO !

Savourez les températures estivales pour enfourcher votre vélo (ou louez en des électriques pour zéro efforts ou presque, à l’office de tourisme) pour vous promenez dans les ruelles de la petite cité de caractère de Saint-Calais et découvrir de nouveaux endroits comme le petit village pittoresque de Vancé et découvrez les anciens moulins à eau qui s’y cachent.

 

La base de Loisir du Val de Braye

La base de loisirs offre un espace de détente aquatique avec baignade surveillée en saison. Kayak, optimistes et pédalos s’y côtoient. Elle se situe en lisière de la forêt de Vibraye et propose un village de 11 chalets ainsi qu’un camping pour ceux qui souhaitent y passer plus de temps. Location de pédalos, canoës, kayaks, cycles, VTT, bi-cross. Activités encadrées : randonnées VTT et pédestre, triathlon, kayak, raid, rollers, bi-cross, natation, tennis. Des parcours de randonnée sont disponibles à l’accueil.

 

 

Les loups du Val de Braye

Le Malamute de l’Alaska ou Alaskan Malamute est une race de  chien de traîneau originaire d’Alaska. C’est l’un des plus anciens chiens de traîneau de l’Arctique. Il tire son nom des Mahlemiuts (« les hommes habitant l’endroit où il y a de grandes vagues »), tribu esquimau habitant le golfe de Kotzebue dans les hautes régions de l’ouest de l’Alaska.

Le malamute appartient au 5ème groupe (chiens de type primitif). Il fait partie des quatre races de chiens dit « nordiques », avec le Husky, le Samoyède et le Groënlandais.

C’est un chien avec un caractère bien trempé et des idées très arrêtées, bref, il est assez entêté. Il réclame une éducation sans faiblesse et une hiérarchisation très stricte car il est assez dominant, surtout vis à vis de ses congénères.

Il arrive assez tard à maturité, mais ce gros costaud est très calme, tendre, moins indépendant que le husky, on peut rester des heures à le « poupouner » sans qu’il ne bouge. Il n’est pas gardien et est même amical avec les étrangers. Il voit dans un jardin d’agrément l’espace idéal pour de consciencieux travaux de terrassement. Il n’ est pas l’ami des petits animaux de compagnie ou des animaux d’élevage, il les considère plutôt comme des proies parfaites.

C’est un chien puissant qui dispose d’une belle prestance avec une ossature forte. Il n’est encombré d’aucune masse superflue, ni d’une taille spectaculaire, ce qui constituerait plutôt un handicap pour son travail. C’est un véritable hercule, il tire sans difficulté même au delà de son poids, sa force et son endurance sont extraordinaires.

Au travail, il aime tirer, mais attelé seul il manque plutôt d’enthousiasme. On le surnomme la « locomotive des neiges » car il ne se donne jamais à fond, il est en effet conçu pour tirer de lourdes charges sur de longues distances.

Le Malamute, comme le Husky, est un chien de meute il souffrira donc de la même façon de la solitude.

 

Les communes concernées

Le 31 décembre 2016, neuf communes quittent la communauté de communes pour rejoindre la communauté de communes du Pays de l’Huisne Sarthoise : Champrond, Courgenard, Gréez-sur-Roc, Lamnay, Melleray, Montmirail, Saint-Jean-des-Échelles, Saint-Maixent et Saint-Ulphace.

Réduite à six membres, elle fusionne au 1er janvier 2017 avec la communauté de communes du Pays calaisien pour former la communauté de communes des Vallées de la Braye et de l’Anille.

 

Champrond-en-Perchet est une commune rurale du département d’Eure et Loir située le long de la route départementale n° 922 à 3 km au sud-est du chef lieu de canton NOGENT-LE-ROTROU.

Les habitants de Champrond-en-Perchet sont les Champronnais et les Champronnaises.

Au 1er janvier 2021, la population légale prise en compte est de 405 habitants (source INSEE).

La superficie de la commune est de 902 hectares essentiellement à vocation agricole.

Champrond-en-perchet est membre de la communauté de communes du Perche qui regroupe 20 communes depuis le 1er janvier 2019 suite aux créations des communes nouvelles d’Arcisses (Brunelles, Coudreceau et Margon) et  d’Authon-du-Perche (Authon et Soizé).

Champrond-en-Perchet adhére au syndicat mixte du Parc Naturel Régional du Perche.

 

Courgenard est un petit village français situé dans le département de la Sarthe et la région des Pays de la Loire. Ses habitants sont appelés les Cosnelliens et les Cosnelliennes.

La commune s’étend sur 11,3 km² et compte 500 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2006. Avec une densité de 44,2 habitants par km², Courgenard a connu une hausse de 9,2% de sa population par rapport à 1999.

Entouré par les communes de Cormes, Saint-Jean-des-Échelles et Gréez-sur-Roc, Courgenard est situé à 6 km au sud-est de la Ferté-Bernard la plus grande ville aux alentours.

 

Petite commune rurale de l’Est sarthois située aux confins du Perche et du Maine, Gréez-sur-Roc est un petit village niché à l’abri de ces collines du Perche rondes et verdoyantes qui font le bonheur des nombreux artistes peintres venus s’installer dans la région.

Connu et reconnu aujourd’hui pour son site néolithique vieux de 6500 ans et découvert au début des années 2000, le village était pourtant fameux jusqu’au début du XXème siècle pour ses nombreuses fabriques de sabots.

390 gréezoises et gréezois environ vivent dans ce village animé par ses associations, ses commerçants, ses artisans, son école et ses services publics.

Laissez-vous donc charmer par ces lieux pittoresques où le charme de l’histoire s’allie avec la vie contemporaine.

 

Lamnay est un petit village français situé dans le département de la Sarthe et la région des Pays de la Loire. Ses habitants sont appelés les Lamnaysiens et les lamnaysiennes.

La commune s’étend sur 22,1 km² et compte 980 habitants depuis le dernier recensement de la population datant de 2004. Avec une densité de 44,4 habitants par km², Lamnay a connu une nette hausse de 40% de sa population par rapport à 1999.

Entouré par les communes de Saint-Maixent, Courgenard et Champrond, Lamnay est situé à 9 km au sud-est de la Ferté-Bernard la plus grande ville des environs.